On nous demande souvent pourquoi c'est mal d'utiliser des capsules pour le café. Alors on vous explique en quoi les capsules en plastique ou aluminium proposées par plusieurs grandes entreprises du secteur du café sont un choix discutable. On vous propose donc ensuite une alternative plus vertueuse.

Pour l’environnement :

Elles génèrent 10 fois plus d’emballages qu’un paquet de café classique de 250g, donc beaucoup plus de déchets. Les capsules en aluminium représentent aujourd’hui 40 000 tonnes de déchets annuels, soit l’équivalent de 4 Tours Eiffel… Seulement 1 centre de tri sur 10 est capable de gérer ces déchets aluminium de petite taille.

Exemple de Nespre$$o : ce que deviennent les capsules :

Les capsules Nespre$$o sont la plupart du temps enfouies ou brûlées. Dans les deux cas, ce ne sont pas des solutions responsables pour l’environnement. Seulement 20 % de ces capsules sont réellement recyclées.

Pour les producteurs et les consommateurs :

Le deuxième point négatif de la capsule est le goût du café. En effet, les méthodes de récolte, d’extraction et de torréfaction sont très différentes de celles d’un café en grain bio, et ce sont ces différentes étapes qui impactent le goût et la qualité du café.

Les cafés proposés en capsule sont la plupart du temps issus d’un processus peu respectueux de l’environnement et de l’humain : récolte avec des machines, ce qui abîme les arbres ; par des travailleurs peu considérés (conditions difficiles, faible rémunération), et torréfaction industrielle (trop rapide et à trop haute température : 4 à 10 minutes à 800° contre 18 à 22 minutes à 150° environ pour la méthode traditionnelle). Si ces techniques permettent de produire une grande quantité de café en peu de temps, elles en dégradent considérablement la qualité. Bien loin des valeurs défendues par le commerce équitable...

Le café issu de l’agriculture biologique que nous proposons respecte davantage l’homme dans son environnement : cueillette à la main, torréfaction traditionnelle… Cela donne un tout autre goût au café, qui en est bien meilleur.

La fausse bonne solution : Les capsules biodégradables ou réutilisables

Les capsules biodégradables n’ont finalement pas grand-chose d’écologique : elles sont généralement sur-emballées (dans du plastique) pour conserver les arômes du café. Les dosettes réutilisables quant à elles ne sont pas très pratiques (remplissage à la main), ce qui était justement l’intérêt du concept de la capsule.

La solution : Acheter une machine à café traditionnelle et du café en grain

Pourquoi ? Car elle ne génère pas de déchet, à part le marc de café qui peut être revalorisé (dans le compost par exemple). ET pour réduire votre budget café :

Économie d’environ 37 centimes par café donc 115€/mois (pour une consommation de 10 cafés /jour). Le prix d’achat de la cafetière à grain est plus élevé mais est rentabilisé rapidement (à partir de 1 900 cafés, soit 7 mois à raison de 10 cafés par jour). D’autant que celle-ci aura une durée de vie plus longue qu’une cafetière à capsule, et que vous aurez la possibilité de faire le mélange qui vous aimez.