Le blog de L'Epicerie Equitable Lyon Guillotière


      L'Epicerie Equitable de Lyon : 78 rue Montesquieu 69007 Lyon - Tel : 04.37.28.07.71

mardi 16 mars 2010

La Mélasse noire, Nouveau produit

La Mélasse noire, aux vertus incroyables, est le liquide juste après l'extraction de la canne à sucre. Sans adjonction de colorants ou additifs.

Lire la suite

Supers mensonges, hypers profits

En 1996, 19 paysans du mouvement des sans terre tombent sous les balles de la police militaire dans l’Etat du Para, au Brésil. Le massacre de Eldorado dos Carajas restera impuni. Depuis, le 17 avril est la journée des luttes paysannes pour toutes les organisations membres de Via Campesina. Le 17 avril prochain nous manifesteront contre les multinationales, et en Europe, plus particulièrement contre la grande distribution.

En 25 ans, la grande distribution a absorbée 80 % du commerce de détail. Avec en tout et pour tout 6 centrales d’achat pour tout le territoire français, elle exerce une pression sans faille sur les prix à la production, elle impose des volumes, des conditionnements, des « contrats » impossibles pour l’agriculture paysanne. Elle rémunère ses services promotionnels (référencements, mise en rayon, en catalogue…) par des « marges arrières », , qui peuvent atteindre 50 % des prix de départ. Pour le consommateur, les prix imbattables promis par la publicité, laissent quand même des marges considérables (prix multipliés par deux ou trois sur les fruits et légumes, le poisson…) aux requins de la consommation de masse. En tête du classement des 15 plus grandes fortunes françaises on retrouve les fondateurs d’Auchan, Carrefour, Cora.

Dans toutes les grandes villes du monde, on retrouve les grandes enseignes européennes et la même mal-bouffe mondialisée : poulets de 27 jours gavés d’antibiotiques et de soja OGM, textile chinois défraichis au troisième lavage, fraises, tomates, raisins, haricots verts, fleurs coupées toute l’année…Elle vise désormais l’Afrique et les pays en développement avec toutes sortes de » facilités de paiement ». La grande distribution s’approvisionne sur le marché mondial, aux prix les plus bas, grâce à un dumping social et environnemental, généralisé. Elle étrangle les petits producteurs et les petites entreprises et, faute de concurrence, se contrefout des consommateurs Elle a généralisé les emplois précaires, le temps partiel imposé, le travail le dimanche et les jours fériés. Elle cible de plus en plus finement ses prochaines victimes prises au piège informatique des cartes de  « fidèlité». Elle propose des crédits « maison » aussi chers que dangereux.. A l’intérieur de ces temples de la consommation, une mise en scène savante piège le badaud vers des prétendues promotions, des passages obligés dans les rayons loisirs ou électroménager pour accéder aux produits de base. Du coup, il reste peu de temps pour comparer les prix des nouilles ou de la lessive d’autant que les plus économiques sont tout en haut ou tout en bas des rayons. …

Les arguments contre la grande distribution sont légions, suffisamment nombreux pour laisser parler notre créativité, et notre imagination le 17 avril prochain, devant ou dans les hypermarchés.

Demande d'infos à : documentation -ar0base- confederationpaysanne.fr

Voici l'énoncé de l'invitation à action autour de la grande distribution pour la journée des luttes paysannes le 17 avril, lancée à l'initiative de la Coordination Europenne Via Campesina, relayé à ce jour en France par la Confédération paysanne et Attac . Connaissant votre intérêt pour la question, nous vous proposons de vous associer à cette action afin que nous soyions plus nombreux à la porter dans les régions et départements.

Propositions d'actions : visite guidée des rayons de votre hypermarché préféré (encore plus d'impact avec quelques  intermittents du spectacle prêts à jouer le jeu) avec éventuellement tour en autocar des hyper de la région. Séance publique de désenvoutement ou d'exorcisme d'un accro à la consommation ...
Et toujours, à écouter, ré-écouter ou lire, "Les coulisses de la grande distribution"

lundi 15 mars 2010

H2O Marche pour l’Eau 2010 à Lyon


H2O Marche pour l’Eau 2010, la marche festive et symbolique au cœur de Lyon, aura lieu dimanche prochain (le 21 Mars) à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau 2010. Ensemble, le temps d’un après-midi nous Marcherons Pour l’Eau, tout comme un milliard de personnes dans le monde entier, qui, ELLES, doivent le faire chaque jour pour survivre.

Ensemble, nous marcherons au rythme d’une Batucada (percussions) le long des deux fleuves lyonnais, en portant des seaux qui seront remplis d’eau de la Saône puis vidés un peu plus tard dans le Rhône, en guise de geste symbolique.

En clin d'œil, nous partirons d’un endroit commençant par la lettre “H” et notre arrivée sera un endroit commençant par la lettre “O” ; le tout se prononce “H2O” en Anglais (“H” to “O”). Nous marcherons de l’Hôtel de Ville jusqu’à l’Opéra !! Rejoignez-nous Place des Terreaux dimanche prochain (21 Mars) et n’oubliez pas de venir avec un seau et habillés en bleu !

Le parcours sera ponctué d’informations sur les problèmes liés à l’eau et après la Marche, nous nous dirigerons vers le Sirius, une des péniches du Rhône, où sera diffusé un film (H2O Un Enjeu Planétaire) puis proposé un repas africain ainsi qu’un concert de musiciens venant de trois pays d’Afrique : Sénégal, Burkina Faso et Cameroun.

Cette année, tous les bénéfices de notre événement iront au profit de charity: water, une association qui organise des formations pour forer et entretenir des puits destinées aux habitants des régions où l'accès à l’eau propre est difficile (Afrique, Inde etc). Un puits coûte seulement 3200 euros et notre but est de réunir cette somme.

Cet événement aura également lieu à Chicago, le même jour et de la même façon, et notre objectif est de voir, chaque année, de nouvelles villes soutenir notre projet et s’engager à nos côtés.

Pour plus d’informations et s’inscrire à la Marche : www.h2omarchepourleau.org
Facebook : www.facebook.com/pages/H2O-Walk-for-Water-2010/243304329780?ref=ts

mardi 2 mars 2010

Le Rat de ville, le Rat des champs

Autrefois le Rat de ville
Invita le Rat des champs,
D'une façon fort civile,
A des reliefs d'Ortolans.

Sur un Tapis de Turquie
Le couvert se trouva mis.
Je laisse à penser la vie
Que firent ces deux amis.

Le régal fut fort honnête,
Rien ne manquait au festin ;
Mais quelqu'un troubla la fête
Pendant qu'ils étaient en train.

A la porte de la salle
Ils entendirent du bruit :
Le Rat de ville détale ;
Son camarade le suit.

Le bruit cesse, on se retire :
Rats en campagne aussitôt ;
Et le citadin de dire :
Achevons tout notre rôt.

- C'est assez, dit le rustique ;
Demain vous viendrez chez moi :
Ce n'est pas que je me pique
De tous vos festins de Roi ;

Mais rien ne vient m'interrompre :
Je mange tout à loisir.
Adieu donc ; fi du plaisir
Que la crainte peut corrompre.

Jean de LA FONTAINE (1621-1695)